.

.

..

RECHERCHE PERSONNE POUVANT AFFRANCHIR DES ENVELOPPES A LA POSTE DE DIJON LONGVIC

MERCI DE ME CONTACTER SUR pepinpierre@orange.fr

vendredi 13 avril 2018

EC 1/2 : 20 000 HEURES SUR 2000C



Aujourd'hui remontons le temps pour retrouver les Mirage 2000C originaux de l'escadron des Cigognes...


Ci-dessus, enveloppe portant le cachet du 11 septembre 1990 célébrant les 20 000 heures de vol de l'EC 1/2 Cigognes sur Mirage 2000C.
Je ne sais plus si ce cachet correspondait à une journée portes ouvertes ou s'il avait juste été créé pour l'évènement.


Ci-dessus, détail du cachet philatélique qui fait curieusement référence au Groupe de Chasse (GC) 1/2 alors que ceux-ci ont laissé la place aux Escadrons de Chasse depuis octobre 1949, soit tout de même plus de 40 ans avant l'émission de cette enveloppe...
A noter de plus que le cachet porte l'inscription Dijon qui deviendra Longvic quelques années plus tard.


Ci-dessus, une photo du Mirage 2000C n°8 2-EC coté SPA 3 contemporaine de l'enveloppe puisque prise à Dijon en 1992.
L'EC 1/2, qui ne comptait à l'époque que 2 escadrilles, restera équipé de 2000C encore une dizaine d'années avant d'être transformé sur Mirage 2000-5F à partir de mars 1999.


Ci-dessus, le Mirage 2000C n°30 2-EO coté SPA 103 photographié à Dijon en 1989.
Petit problème arithmétique : 
Si l'on considère que l'EC 1/2 a été la 1ere unité de l'armée de l'air transformée sur Mirage 2000 en juillet 1984 et qu'elle a réalisé 20000 heures de vol sur cet avion en 1990 soit 6 ans plus tard, cela fait tout de même une moyenne de ... 20 heures de vol par mois et par avion pour un escadron de 14 avions, ce qui me parait tout à fait respectable...
Intersting 1990 aviation postmark for French fighter squadron 1/2 Cigognes 20000 flying hours.

vendredi 6 avril 2018

ARIPEX 2018 : ARIZONA BALLOON BUSTER



Aujourd'hui, reçu d'Eric aux Etats-Unis, les deux enveloppes émises à l'occasion du salon philatélique ARIPEX 2018 dédiées au pilote Américain Franck Luke Jr.


Franck Luke Jr est né en 1897 à Phoenix en Arizona. Intégrant le 27th aero squadron équipé de SPAD XIII en juillet 1918, il sera crédité de 18 victoires ( 14 ballon et 4 avions ) obtenues en 8 jours et 10 sorties réalisées entre les 12 et 29 septembre 1918 !


Ci-dessus et ci-dessous, les deux enveloppes du salon philatélique ARIPEX 2018 portant les cachets du vendredi 16 et samedi 17 février 2018.
Le cachet du 16 reprend l'insigne du 27th aero squadron et celui du 17 représente le SPAD XIII de Luke.


En contrepartie de ses exploits, Franck Luke Jr sera abattu le 29 septembre 1918 et, refusant de se rendre aux troupes Allemandes, il sera abattu.
Un des principaux as de l'aviation Américaine de la grande guerre, Franck Luke Jr sera surnommé Arizona Balloon Buster et recevra la Medal of Honour du congrès Américain à titre posthume.


Ci-dessus, profile du SPAD XIII ''26'' de Luke.
Thanks a lot Eric for these two very beautiful and interesting ARIPEX 2018 envelopes. Hope that other aviation philatelic souvenirs will be made in this year 2018.

lundi 2 avril 2018

LES CANONS DU CIEL



Aujourd'hui, à nouveau un livre, mais à éviter de toute urgence !


Le livre '' Les canons du ciel '' de F. Ducrest est paru en 2013 aux éditions Altipresse.
Son sous-titre ''J'étais pilote en Algérie'' m'a mis l'eau à la bouche et, l'ayant découvert sur une braderie, je me suis dépéché de l'acheter.
Quelle déception !
Ce petit livre de 111 pages ( tout de même réparties en 4 parties et 11 chapitres ) sans photos évoque les réflexions d'un pilote de 1960 sur la guerre, la vie, l'amour etc...


Les principaux fils conducteurs de cet ouvrage sont deux accidents d'avions et une vague liaison amoureuse entre un pilote et une jeune fille, le tout mélangé dans une éspèce de sauce nostalgique... Les amateurs d'aviation militaire n'y trouveront aucune date, aucun lieu ou aucun type d'avion à se mettre sous la dent !
Seul l'avant dernier chapitre raconte une mission sur T-6 mais arrive un peu tard pour éviter la catastrophe.
Bref, voila un livre qui ne vaut même pas les 1.50 € que je l'ai payé et qui est parti immédiatement à la poubelle.

Je regrette vraiment de donner une critique aussi négative pour un livre traitant de l'aviation mais celui-ci est tellement décevant après son annonce alléchante ''J'étais pilote en Algérie'' que je ne peux pas faire autrement.

vendredi 16 mars 2018

DIJON 1943 / II NJG 4


                RAID PHILATELIQUE EN BOURGOGNE



Ayant découvert dans le livre BA102 que l'escadre de chasse de nuit Allemande II/NJG4 s'était installée sur le terrain d'aviation de Dijon Longvic et sur son terrain satellite de Tavaux le 16 mars 1943, je décidais de profiter du 75eme anniversaire de l'évenement pour réaliser quelques belles enveloppes...


Je décidais donc de réaliser un raid philatélique dans 3 bureaux de poste afin de profiter de 3 cachets postaux différents : le cachet philatélique de Dijon Grangier, le timbre à date de Longvic et celui de Tavaux.


Ci-dessus et plus haut, mes enveloppes BF110 C, BF110 G et DO217 N ornées du cachet philatélique de la poste de Dijon Grangier, bureau principal de Dijon.


Ci-dessus, une photo de Messerschmitt BF110C du NJG1 à Twenthe aux Pays-Bas trouvée sur le site du ministère de la défense Hollandais.


Ci-dessus, enveloppe BF110G affranchie au bureau de poste de Dijon Longvic, terrain principal du II/NJG4 en 1943. Le cachet manque un peu d'encre.


Le terrain de Dôle Tavaux étant utilisé à l'époque comme terrain satellite de Dijon, ci-dessus et ci-dessous, deux enveloppes affranchies au bureau de poste de Tavaux toujours ce vendredi 16 mars.


Dans un souci de cohérence, j'ai décoré les profils utilisés avec les marques des 4, 5 et 6 staffeln du II/NJG4 soit les lettres M, N et P, le code du II/NJG4 étant 3C.


Ci-dessus, un BF110G photographié aux Pays-Bas après guerre.


Bref, voila un raid philatélique d'exactement 436 kms que je ne regrette pas. Ayant été bien accueilli par les personnels des trois bureaux de poste, je suis assez content des enveloppes réalisées.
Vivement le prochain anniversaire ...


Ci-dessus, pour le fun , la cafetteria de l'aéroport de Dôle Jura équipée de fauteuils d'avions.
Some beautiful aviation philatelic envelopes made for the 75th anniversary of the II / NJG4 arrival on Dijon airfield.

vendredi 9 mars 2018

SgtC.(guerre) René BILLOTTET

                     
                                  ...  UNE VIE AVENTUREUSE ...


Aujourd'hui, à nouveau un livre de mémoires : René Billottet, Une vie aventureuse.


René Billottet, né en 1925, s'est engagé dans l'armée de l'air en 1942 puis a intégré la résistance avant de rejoindre l'Angleterre en Lysander.
Membre des FAFL, il participera à la seconde guerre mondiale en tant que mécanicien navigant sur Boston III au sein du 342 Sq Lorraine, notre actuel EC 3/30.
Il occupera ensuite divers postes dans l'armée de l'air jusqu'à son départ en 1963.


Ayant rencontré M. Billottet lors d'une commémoration en février 2018, c'est à cette occasion qu'il m'a proposé son livre. Je l'en remercie au passage.
Ce fascicule de 60 pages n'est pas du tout un historique du 342 squadron mais plus un recueil de souvenirs sur quelques missions pendant la seconde guerre mondiale et sur de nombreuses commémorations récentes.


Témoin de l'histoire, le SgtC. Billottet est devenu ''monument vivant'' de la base aérienne Lyon Mt Verdun. Il est membre du CIIRAA BA 942.


vendredi 2 mars 2018

AULNAT EN TROIS DATES : n° 3 - 1969


                                      3eme partie :  1969  Les FOUGA


Suite et fin de ma série consacrée à la base aérienne 745 à travers le temps avec cette fois-ci une photo aérienne datée de 1969.


Suite à la transformation de la DMP 7/745 en Groupement Ecole GE 313 en avril 1966, la mission de la BA 745 n'était plus seulement la formation des moniteurs mais aussi celle des éleves pilotes.
A partir d'octobre 1965 avec le départ des derniers T-6G, cette formation était assurée uniquement sur Fouga Magister.


Ci-dessus, gros plan sur la partie base aérienne d'Aulnat .
L'année 1969 a vu la plus grande concentration de Fouga à Aulnat avec 56 avions en service. On peut en compter 27 sur les parkings ainsi qu'un T-33 et un Broussard.


Ci-dessus, les parkings de l'AIA où l'on peut encore voir quelques bêtes interessantes.
1969 étant la pleine période de maintenance des Noratlas, on peut en compter 11 sur la photo ci-dessus ainsi qu'un Flamant, un Mirage et deux avions non identifiés.
Moins courant, on peut apercevoir en bas de la photo un Camberra, certainement du CEV, et en place centrale, toujours nos 3 Ouragan, Mystère et Mystère IVN.
A noter que le Mystère IVN est conservé depuis 1990 par le CAEA de Bordeaux.


Ci-dessus, pour revenir un peu à la philatélie, une enveloppe contemporaine de ces photos puisque datée de 1969.
Elle porte le cachet Base Aérienne 745, ce qui est correct puisque la BE 745 est devenue base aérienne en juillet 1964.


Pour finir, ci-dessus, une belle photo du Fouga CM.170 Magister n°529 F-TGCW 313-CW.

samedi 24 février 2018

AULNAT EN TROIS DATES : n° 2 - 1964


                       2eme partie : 1964   Les T-6


Après la 1ere partie consacrée à la période Toucan, suite de mon étude sur la base aérienne d'Aulnat à travers le temps avec ci-dessous une belle photo aérienne de la BE 745 datée de début 1964.


Avec le rapatriement des T-6 de a DMP 7/745 de Marrakech en décembre 1960 et la création de la Base Ecole 745 à la même date, la partie base aérienne s'est développée sur la gauche de l'AIA.

Petit jeu : sur la photo ci-dessus, on peut apercevoir :
- 13 Fouga Magister
- 12 Nord 2501 Noratlas
- 11 T-6G
-  4 Vampire
-  4 Sikorsky H-34
-  2 C-47 Dakota
-  2 Alouettes II
-  1 Ouragan
-  1 Mystere IV
-  le Mystere IVN 01

Solution ci-dessous :



Comme il m'a fallu énormément réduire les photos ci-dessus pour pouvoir les présenter dans cet article, il n'était bien sur pas possible de distinguer tous les avions.
J'ai donc fait ci-dessous quelques agrandissements de détail :


Ci-dessus, vue du parking Base Aérienne sur lequel on distingue 11 T-6G et 12 Fouga.
En 1964, la Division des Moniteurs de Pilotage DMP 7/745 rassemblait les T-6G arrivés de Marrakech en décembre 1960 et les Fouga Magister pris en compte à partir de septembre 1961.
Ce n'est qu'en avril 1966 que cette cette unité est devenue GE 313.


Ci-dessus, détail du centre du parking de l'AIA Clermont-Ferrand sur lequel on peut distinguer le 13eme Fouga, 4 H-34, 2 Dakota, plusieurs Noratlas ainsi que les Ouragan, Mystere IV et Mystere IVN.
A partir de 1957, une partie du montage et la révision des Nord 2501 sera mise en place à Aulnat.
La maintenance de 510 Noratlas y sera assurée entre 1965 et 1978.


Pour le fun, ci-dessus, détail des 4 Vampire entreposés au Nord-Est du terrain.
Bref, voila un parking qui rendrait immédiatement fou n'importe quel spotter de nos jours...


Pour finir, et pour nous remonter un peu le moral, ma petite contribution personnelle avec cette belle photo d'un T-6G appartenant peut-être à la DMP 7/745 de Clermont-Ferrand.